Livraison gratuite à partir de 79€ d'achat

Les secrets du Monoï

DÉCOUVREZ LES SECRETS DU MONOÏ

Le monoï est une huile précieuse originaire de la Polynésie française. Il a une odeur forte, et est utilisé à grande échelle pour le soin de la peau et des cheveux. Il possède une appellation d’origine et son mode d’emploi suit un rite précis. Quels sont les secrets du monoï? Découvrez-les.

LE MONOÏ, C’EST QUOI ?

Il s’agit d’un produit de beauté obtenu à partir de la combinaison de fleurs de Tiaré et huile de coprah raffinée. C’est un rituel de beauté traditionnel ancré dans la culture de la Polynésie Française. Il s’utilise en général lors des séances de massages chez les Tahitiens. Cependant, les femmes se servent aussi de ce précieux nectar pour l’hydratation de leur peau et pour entretenir leurs magnifiques cheveux.

Le monoi ne contient aucun filtre UVA et UVB, mais est utilisé à tort comme huile bronzante.

QUELS SONT LES ÉTAPES DE LA FABRICATION DU MONOI ET COMMENT EST-IL EXPLOITE?

Le procédé de fabrication du monoï est le même pour tous les producteurs de Tahiti. La première étape consiste à ramasser les fleurs de Tiaré sont ramassées alors qu’elles ne sont encore que des boutons. Le jour ou parfois le lendemain, elles sont macérées dans de l’huile de coprah raffinée. En procédant ainsi, on arrive à conserver le parfum si particulier des fleurs. La dose à respecter est au minimum de 10 fleurs par litre.

Les fleurs restent alors dans ce bain d’huile pendant au moins une dizaine de jours. Il s’agit d’une technique similaire à celle de l’enfleurage dans l’univers de la parfumerie. Par la suite, on passe à la décantation et au filtrage du macérat. Dans la méthode traditionnelle, on y ajoute un antioxydant naturel dans le liquide ainsi obtenu. Il peut arriver cependant, que les industriels ont recours à des antioxydants chimiques. Avant sa mise en circulation sur le marché, le Service des Affaires économiques local procède au contrôle de l’huile et à vérifier notamment si elle répond aux exigences de l’appellation d’origine.

S’agissant essentiellement d’huile, le monoï est à l’état liquide quand il fait chaud, et peut se solidifier ou avoir des dépôts au contact du froid. Cela n’a pas d’impact sur la qualité ni sur le parfum du produit. Il est tout à fait possible d’appliquer sur la peau ou les cheveux du monoi quelque soit son état (liquide ou solide).

LE MONOÏ, UN PRODUIT SOUS APPELLATION D’ORIGINE

On distingue deux types de monoï à Tahiti : le monoï traditionnel, à base d’amandes de coco fraîches et râpées (connu sous le nom de monoï des mamas), et le monoï de Tahiti. On peut rarement trouver hors de la péninsule du monoï des mamas. En effet, pour des raisons réglementaires, il ne peut être exporté, laissant la place libre au second type.

Ce monoï dont le pays de fabrication est aussi la Tahiti est conçu sur le même procédé, mais diffère très légèrement de la recette originelle. Toutefois, il est plus adapté pour l’exportation et l’industrie cosmétique. Il dispose d’une appellation d’origine définie dans le décret 92-340 datant du 1er avril 1992 mentionnant « Le monoï de Tahiti est le produit obtenu par la macération de fleurs de tiaré dans l’huile de coprah raffinée, extraite de noix de coco récoltées dans l’aire géographique de Polynésie française au stade de noix mûres, sur des sols d’origine corallienne. Ces noix doivent provenir du cocotier « Cocos nucifera » et les fleurs de tiaré de l’espèce végétale « Gardenia tahitensis » (Flore de Candolle) d’origine polynésienne récoltées au stade de bouton. »

Ainsi, il doit obligatoirement avoir sur la notice d’un produit contenant du monoï de Tahiti, les ingrédients tels que « cocos nucifera » et « gardenia tahitensis ». Ainsi, en respectant l’appellation d’origine, les cosmétiques contenant du monoï de Tahiti respectant l’appellation d’origine affichent généralement ce qui aide les consommateurs à mieux identifier les produits.

Quid de la certification agriculture biologique? Si la certification ECOCERT est possible pour le monoï, ce dernier ne peut toutefois pas obtenir le label biologique, car l’huile de coprah raffinée est présent dans sa composition. En conséquent, il n’y a pas de monoï de Tahiti bio.

LE MONOÏ, POUR QUI ?

Le monoï est un produit utilisable par toute la famille. Depuis l’Antiquité, c’est l’élément de base pour le massage du corps de bébé et, il est utilisé pour la protection d’une peau fragile. C’est un produit doux.

Si les femmes sont de grandes adeptes du monoï, il y a parfois des hommes qui appliquent aussi ce genre d’huile, qui non seulement sent très bon, mais aussi dispose de bienfaits hydratantes très intenses. C’est un produit adapté pour la peau et pour les cheveux.

Pour une hydratation réussie de la peau, il est préférable d’opter pour une application au quotidienne et toute l’année sur une peau humide. Le monoï aide à l’uniformisation du bronzage, et à nourrir la peau après une exposition au soleil. Cet émollient naturel permet aussi de soulager les rougeurs dues au soleil et d’éviter que la peau pèle.

Qui ne rêve pas d’avoir les cheveux aussi forts et brillants que ceux des Tahitiennes ?! Savez-vous que leur secret beauté se cache sous le nom d’une huile précieuse: le monoï. Effectivement, au contact des cheveux humides, se produit agit comme un soin nourrissant en profondeur les fibres des cheveux sèches ou abîmées. Grâce à l’action de l’huile de coprah et au parfum des fleurs de Tiaré, il sera plus facile de coiffer les cheveux, car ces derniers seront plus doux, souples et plus brillants. L’idéal est d’appliquer le monoï sous forme de masque à faire reposer durant toute une nuit avant de faire shampooing. Attention! Il est dangereux d’exposer ses cheveux au soleil lorsqu’ils sont enduits de monoï, car cela peut causer leurs brûlures.

Découvrez et achetez nos Monoï