Livraison gratuite à partir de 79€ d'achat

Les secrets de l'huile de Tamanu

L’huile de Tamanu, est un produit miracle originaire de la Polynésie, tout comme le monoï. Bien qu’il soit moins célèbre que cette huile précieuse de renom, il constitue également un remède ancestral utilisé par les Polynésiens, et qui de nos jours est très sollicité dans l’univers du cosmétique.

HUILE DE TAMANU, C’EST QUOI?

«L’huile sacrée», «huile aux milles vertus», «or vert du Pacifique» tels sont les différents surnoms de l’huile de Tamanu. Maintenant que vous connaissez ses différentes appellations, découvrez ce qu’est cette huile mystérieuse …

L’utilisation de l’huile de Tamanu date de plusieurs millénaires dans l’univers de la médecine traditionnelle en Polynésie. C’est un produit très utile à la population de ces îles, tout comme l’huile de monoï. Son huile végétale extraite du fruit du Calophyllum Inophyllum, appelé aussi Tamanu ou Ati dans la région est assez dense.

L’huile de Tamanu possède une couleur verte allant du clair au plus foncé. Elle sent la noix, et est très enivrante. Elle n’est pas comestible. Par contre, cet élixir présente des vertus cicatrisantes. Il constitue ainsi un produit de choix pour les médecins traditionnels, les Tahu. L’huile de Tamanu se met à l’état solide lorsque la température est en dessous de 25°C.

QUELLES SONT LES CROYANCES AUTOUR DE L’HUILE DE TAMANU ET SA PLACE DANS LA CIVILISATION MODERNE?

Depuis des siècles, le Tamanu fut considéré par les Polynésiens comme une chose mystique et sacré. Il est issu d’un arbre haut de 20 mètres, et aurait beaucoup de pouvoirs. En outre, il est à noter que le bois de cet arbre sacré est uniquement destiné à la production d’objets religieux.

Selon les mythes de la Polynésie, on racontait que les Dieux faisaient leurs siestes sous les Tamanu. Malheureusement, ces croyances ont disparu lorsque le christianisme est venu conquérir l’archipel. Dès lors, la majeur partie de l’arbre était destiné à servir le quotidien des habitants. Pour construire les pirogues ou d’autres objets, on avait recours au bois solide de l’arbre. Les feuilles, quant à elles, étaient utilisées par les femmes pour la confection des élixirs de beauté. Et le fruit servait de matière première pour produire la fameuse huile de Tamanu. Il faut savoir que la production de cette dernière s’effectue uniquement en Polynésie Française.

Le Tamanu se développe uniquement à l’état sauvage. D’ailleurs, auparavant, de nombreux forêts existaient dans les diverses îles de l’archipel. Cependant, depuis quelques années, on constate la présence de culture de Tamanu sur des plantations particulières. Ceci est due à la perte de son statut sacré, mais aussi à l’augmentation de la demande en huile de Tamanu. Ce dernier devient alors une denrée rare.

COMMENT PRODUIT-ON L’HUILE DE TAMANU ?

La cueillette des fruits de l’arbre en famille est la première étape de la fabrication de l’huile de Tamanu. Cette activité permet aux cueilleurs de fruits d’avoir de l’argent pour arrondir leurs fins de mois. On procède ensuite à l’ouverture des fruits qui contiennent des amandes. Ce sont ces dernières que l’on va recueillir et sécher au soleil durant 4 à 8 semaines avant de produire de l’huile. Pendant cette durée de séchage, les amandes perdent toutes leur eau et deviennent des lipides.

La pression à froid pour recueillir l’huile est l’étape suivante. Cette dernière est suivie du processus de filtration visant à éliminer les impuretés. Une fois ceci terminée, on procède au rajout du tocophérol naturel qui aide à la stabilisation de l’or vert recueilli et à la production de l’huile vierge de Tamanu. L’ajout d’additif, de colorant ou de parfum supplémentaire ne sont pas nécessaires pour l’Huile de Tamanu. Il s’agit donc d’un produit naturel et végan.

QUELS SONT LES BIENFAITS DE L’HUILE DE TAMANU ?

Les Tahu polynésiens font partie de ceux qui ont plébiscités comme remède l’huile de Tamanu. Ils s’en servaient sous forme de Raau Tahiti. Cette dernière est une concoction médicinale traditionnelle.

Les feuilles avaient la faculté de guérir les problèmes de peau et de yeux. Les fleurs, quant à elles, servaient pour la fabrication du monoï par les mamas tahitiennes, qui se chargeait aussi de la cueillette de celles-ci. Les fleurs de tiaré étaient destinées à la noblesse, et devenaient plus rares. Selon les Tahu, l’écorce avait le don de soulager les ulcères, tandis que le jus du fruit du Tamanu était idéal pour lutter contre les maux de tête et les hémorroïdes. En outre, les amandes étaient connues pour accélérer le processus de cicatrisation de nombreuses blessures.

L’usage du Tamanu pour se soigner a ensuite quasiment disparu. Dans les années 30, l’apparition de la lèpre a entraîné son réutilisation. C’est le docteur Jeanson qui a réintroduit son utilisation dans la médecine occidentale en 1948. Il utilisait l’huile pour le soin de diverses plaies. Cette découverte occidentale a conduit à de nouvelles études visant à déterminer les véritables vertus de l’huile de Tamanu. Après la réalisation de plusieurs tests, le Professeur Jacques Chevalier a pu attester que les non seulement les plaies, mais également les escarres, brûlures, gangrène et greffes pouvaient se cicatriser.

Les années 2000 ont été fastes dans l’avancée des études de l’huile de Tamanu, car les chercheurs ont découvert qu’elle contenait des coumarines inophyllum B et P. Ces derniers sont des molécules ayant prouvé leur efficacité dans la lutte contre le HIV.

L’huile de Tamanu fait aussi partie des substances composants un bon nombre de produits cosmétiques dont les savons, le maquillage, les soins après-soleil et bien d’autres encore. De nos jours, on peut affirmer sans détour que l’huile a des vertus analgésiques, anti-inflammatoires, antibactériennes et protectrices. En cas de tendinites, ce produit peut être un bon allié pour soulager les douleurs. C’est aussi très efficace pour mettre fin à l’acné. L’huile s’utilise dans son état pur ou diluer avec une autre huile végétale. Malheureusement, le succès de l’huile de Tamanu a conduit à l’apparition de contrefaçons sur le marché. Il est donc important de tenir compte du label «Tamanu Original» pour s’assurer que l’on achète de l’huile pure produite à Tahiti.

SOUS QUELLE FORME FAUT-IL UTILISER LE TAMANU ?

«L’Or Vert du Pacifique» est en général utilisé sous sa forme naturelle c’est-à-dire sous forme d’huile. Il peut également se présenter sous la forme d’un savon ou d’un baume. Effectivement, le baume est fabriqué à partir de l’huile dans lequel on a mis un ingrédient supplémentaire pour avoir une texture plus solide à savoir: le cire. La concentration en principes actifs est moindre par rapport à la concentration en huile que le baume de Tamanu. Ce dernier est cependant un produit plus pratique, car il ne se renverse pas. Le baume est simple à transporter et à manipuler. Il est à privilégier lors de l’application de compresse et pour l’usage sur des enfants et des peaux très sensibles. C’est un produit à faible concentration et ayant moins de puissance que l’huile.

Pour les massages, mieux vaut utiliser l’huile à l’état pur ou diluée. Le savon fabriqué à partir de l’huile de Tamanu, quant à lui, est adapté pour les peaux à problèmes ainsi qu’aux peaux sensibles et réactives. Contrairement à l’huile et le baume, qui visent à soigner la peau, le savon, lui, s’utilise au quotidien pour entretenir l’épiderme. Les dosages des trois produits sont donc différents. Cependant, ils sont tous efficaces.

ASTUCES POUR BIEN UTILISER L’HUILE DE TAMANU

Premièrement, il faut savoir que l’huile sacrée de Tahiti n’est pas comestible. Il faut donc éviter de m’absorber et le mettre hors de portée des enfants. Il est aussi important de voir son origine. Mieux vaut privilégier l’huile de Tamanu made in Tahiti.

Le dosage est aussi un élément à prendre en compte. En effet, sur le marché, on peut trouver des huiles pures, diluées ou mélangées avec d’autres produits. Avant toute usage, n’oubliez donc pas de tester en versant une petite goutte dans le pli du coude, ceci pour que vous puissiez voir la capacité d’absorption de votre peau et pour éviter toute irritation.

Si vous êtes en phase de traitement, il est conseillé de recourir à l’élixir de Tahiti pure, en application durant deux semaines environ. Par la suite, pensez à diluer la moitié de l’huile avec une autre huile végétale.

La dilution de l’huile de Tamanu est nécessaire lorsqu’on y a recours en cas de grossesse, pour les enfants de moins de trois ans. Dans ces cas de figure, pensez à mélanger entre 10% et 20% d’huile pure avec de l’huile végétale de votre choix (olive, jojoba, amande douce, beurre de karité, etc.). La même recommandation est à suivre pour un usage en huile en massage.

Attention! Il est fortement déconseillé d’appliquer l’huile Tamanu si vous suivez un traitement anticoagulant ou fluidifiant à cause de son action sur la circulation sanguine.

Découvrez et achetez nos huiles de Tamanu